Rencontre Inter-clubs de GO
Samedi 5 décembre à 16h

Anvers contre Bruxelles sur le goban

Un damier, des pions blancs, des noirs et des combinaisons infinies. Ce ne sont ni les dames ni les échecs.

Jeu de Go

Né bien avant l’ère chrétienne dans l’Empire du milieu, ce jeu est le plus ancien des jeux de l’esprit, catégorie stratégie combinatoire. Ici pas de diagonales de fou, ni de rois à embastiller. Tous les pions, appelés des pierres, sont égaux sur le goban, un damier de 19 cases par 19. Les pierres se déposent aux intersections des lignes et tout au long de la partie, celles-ci n’ont pas le droit d’être déplacées, à part si l’une d’entre elles est capturée. Bienvenue dans l’univers du jeu de go.

Contrairement aux échecs, le go est un jeu territorial où le but n’est pas forcément de « tuer » l’adversaire. L’objectif est plus stratégique. Il faut contrôler le plus d’espace sur le goban, coincer l’adversaire et à la fin compter les points. L’imagination fait le reste.

Fermer le menu