Le vendredi 24 mars à 20h30 Carlos Bustamante

Un récit parasismique

La posture de l’animateur dans le cadre d’atelier en autogestion.
ou
De la sclérose en plaques à l’outil pédagogique.

Animateur théâtre depuis plus de 20 ans, Carlos Bustamante vit un véritable tremblement de terre quand il est confronté à la maladie, la sclérose en plaques. Sa vie, ses projets mais aussi son rôle d’animateur sont complètement remis en question.

Avec un groupe de la maison des jeunes de Louvain-la-Neuve qui souhaite recevoir une formation théâtrale, il tente l’expérience de palier les manquements dus à la maladie par une autonomisation des participants, une formation en autogestion.

Ce récit parasismique relate cette aventure singulière, l’histoire d’un glissement de posture de l’animateur, les cheminements et réflexions que cela a occasionné au niveau personnel, groupal, institutionnel, les rapports de l’angoisse et de la liberté.

« On n’a pas tout réussi, on n’a pas tout foiré, on a tous grandi »

 

Peines perdues
Les vendredis 17 et 24 février à 21h

Edgar Szoc est de retour !  Puisant dans son enfance entre Bruxelles et nulle part, il se lance dans un monologue à plusieurs voix, celles de ses identités floues. Là où tout commence mal et finit bien… ou l’inverse. Imaginez que vous ne sachiez comment prononcer votre nom de famille ? Quelle gageure alors d’habiter son corps ! Mais il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse… et en rire.


Réservation vivement conseillée en écrivant à  : info@hetwarmwater.be (merci de préciser si vous souhaitez manger avant le spectacle, plat unique à 9€).

 Entrée libre. L’artiste joue au chapeau.

Duo B. Sauzereau & A. Roosens en concert
Vendredi 10 février à 20h30

Le duo cherche à découvrir et explorer ce qu’il est préférable de faire à deux plutôt qu’à trois. Uniquement de la musique originale, simple, trompeusement intimiste, écrite pour cette instrumentation et pour eux deux, des musiciens, à la recherche de l’erreur, du courant d’air et de la surprenante beauté de ce que l’on a peut être toujours vu mais jamais regardé.

LE DUO FERA EXCEPTIONNELLEMENT UN CONCERT DE MUSIQUE IMPROVISÉE

Benjamin Sauzereau, guitare & Ananta Roosens, violon

Le duo fait partie du label ~suite.

Entrée libre. Les artistes jouent au chapeau.

Cineke s’invite à L’eau chaude!

Cineke propose 8 séances d’ateliers cinéma pour tous à partir de 18 ans, initiés ou novices.

Les ateliers sont encadrés par des professionnels et se déclinent selon différents modules (techniques image et son, documentaire, fiction, scénario, montage…).

L’atelier  » HISTOIRE DU CINEMA » se déroulera au 1er étage de L’eau chaude à partir du 12 janvier 2017, avec comme thématique « L’innovation technologique au service du 7éme art ».

Descriptif:
De ses origines aux dernières heures de l’ère moderne, le cinéma a toujours dialogué avec les innovations technologiques de son époque afin de s’affranchir de ses contraintes et repousser les limites de son champ d’expression. Ce dialogue perpétuel entre art et technique n’aura eu de cesse de faire évoluer le langage cinématographique et accroître la liberté d’expression de ses auteurs.Entre contrainte et liberté, de l’âge d’or du cinéma muet aux dernières expérimentations du cinéma numérique, de Méliès à Avatar, nous recollerons les morceaux d’un siècle de cinéma, où l’art finit toujours par dompter la technologie.

# Intervenant: Manuel Haas
# Début des cours le jeudi 12 janvier 2017 de 18h à 20h
# 8 sessions de 2h : 12/19 et 26 janvier, 2/9/16 et 23 février & le 9 mars (de 18 à 20h).

Plusieurs formules possibles :

  • Cours complet : 80€*
  • Cours à la carte : 10€.
  • Pour vous inscrire, envoyez un mail à : info@cineke.be* Les places étant limitées, en cas de désistement d’un participant au plus tard 7 jours avant le début de l’atelier, il sera retenu un forfait de 50€ pour frais administratifs. En cas de désistement pendant l’atelier, il n’y aura pas de remboursement. Merci d’avance pour votre compréhension.

Trêve hivernale

L’eau chaude ferme ses vannes du 24 décembre au 6 janvier inclus.

Reprise le samedi 7 janvier à 11h.

Bonnes fêtes à touTEs!

Écoute-rencontre radiophonique #25
Jeudi 15 décembre à 19h

Jusqu’à ce qu’il fasse jour

Haïti, décembre 2014.

Poètes et penseurs s’apprêtent à investir les ruines de Port-au-Prince pour présenter au public leurs prochaines créations théâtrales.

De quoi rêve-t-on quand on a 30 ans à Port-au-Prince ? Pour soi-même, pour l’autre pour le pays ? Quelle place occupe l’artiste dans un pays où tout pousserait vers d’autres priorités, plus criantes, plus nécessaires ? Avec quoi s’avance-t-on dans l’âge adulte dans un pays où l’on dit que l’on survit plutôt que l’on vit ?

jusqua_ce_qui_fasse_jour-588x332

A l’aube du Festival de théâtre Quatre Chemins – et de la commémoration du séisme qui dévasta le pays cinq ans plus tôt – Caroline Berliner a suivi leur déambulation sur le territoire de la capitale et a cherché les coïncidences entre fiction et réalité, parcours intime et histoire collective, nécessité artistique et engagement citoyen.

  • Avec : Billy Elucien, Johny Zéphyrin et Kermonde Lovely Fifi
  • Textes : Jean-Samuel André, Johny Zéphyrin, Kermonde Lovely Fifi, Syto Cavé
  • Prise de son : Félix Blume
  • Montage : Sabrina Calmels
  • Mise en ondes et mixage : Jeanne Debarsy
  • Graphisme: Martial Prévert
  • Réalisation : Caroline Berliner

Production : Une production Le Bruit et la fureur asbl, avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de l’Acsr, de Wallonie-Bruxelles International et de la FOKAL.

Entrée libre. Table d’hôtes à partir de 18h.

Rencontre d’information et d’organisation autour de « la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ». Complicité, défense et perspectives.

Samedi 10 décembre, toutes les personnes interpellées par le combat contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, ainsi que par les manières d’habiter l’espace de vie qui s’y déploie, sont invitées à L’eau chaude pour venir chercher ou apporter des nouvelles, envisager des possibilités de soutien, sur place ou depuis ici, s’organiser pour s’y rendre ensemble, et discuter des perspectives qui naissent de cette aventure tout comme des possibles échos locaux.

Spéciale dédicace aux comités de soutien des villes voisines : venez nous raconter où vous en êtes.

  • Bref historique pour les personnes qui débarquent.
  • Dernières nouvelles des initiatives dans les différents lieux, des menaces d’expulsion et de début des travaux.
  • Possibilités d’implication et de soutien, stratégies de défense, et outils d’organisation.
  • Pertinence ou non de relancer un comité de soutien à Bruxelles et expériences des autres comités éventuellement présents.
  • Autres combats qui font face aux mêmes logiques, construisent des expérimentations similaires, et tracent des voies communes.

Bar sur place, amenez de quoi mâcher.
Pour des nouvelles très fraîches : zad.nadir.org

Écoute-rencontre radiophonique # 24
Jeudi 24 novembre à 19h

Elles sont belges, d’origines marocaines et nées en Algérie. Elles vivent à Bruxelles depuis plus de 40 ans et, pour la première fois, elles retournent sur les lieux de leur enfance.
Fatima, Malika, Mokhtaria et Louisa nous entraînent dans leurs quartiers à Oran, ville radieuse.
Par delà leurs retrouvailles se dessine, en filigrane, une Histoire algéro-marocaine. Un tabou qui n’en est plus un, une quête des souvenirs.
radio-novembre-2016-fler-recto
Réalisation : Segura et Thibault Coeckelberghs
Montage : Guillaume Abgrall
Mixage : Maxime ThomasUne production du GSARA asbl avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la FWB, de la Loterie Nationale, et l’aide de l’ACSR et de Comme un Lundi asbl.

Entrée libre. Table d’hôte à partir de 18h.

Concert : Les Deux Moiselles de Bruxelles
Vendredi 18 novembre à 20h

« Qu’est-ce qu’une “Moiselle?, nous direz-vous. Il y a 18 ans, alors qu’elles venaient d’avoir toutes les deux 18 ans, elles se rencontrèrent… à Bruxelles! Et puis, il n’y a pas si longtemps, elles sont parties sur les chemins, le sac au dos et le ukulélé sur le cœur, elles se sont mises à partager cette amitié-chantée: au détour d’un sentier, sur le coin d’un banc ou autour d’un bon repas, tous ceux qui les croisaient en recevaient plein le cœur….

Moiselles dans l'Etoile

Les Deux Moiselles de Bruxelles étaient nées! C’était en 2014. Ce petit duo musical un peu clownesque et déjanté vous invite à partager des chansons d’hier et d’aujourd’hui, revisitées et épicées par son petit grain de folie…

Avec deux voix, deux accordéons et deux ukulélés, elles vous parleront d’amour, d’amitié et de liberté! Au menu: beaucoup de chansons françaises (Brassens, Piaf, Dick Annegarn, Gainsbourg, Anne Sylvestre, Thomas Fersen, Brel, et bien d’autres connus et moins connus). Mais aussi quelques chansons d’ailleurs, traditionnelles ou révolutionnaires, italiennes, grecques ou russes et autres chansons-surprises sorties du fond de la boîte…!

Entrée libre. Les artistes jouent au chapeau.

Concert : Jesus is my son
Vendredi 21 octobre à 20h30

Jesus is my son est le one-man-band de Grégory Duby, guitariste de Zoho et précédemment de K-branding et de The Invisible Frog.

Avec cette entité, Grégory a décidé de poursuivre en solo sa quête d’absolu musical entamée lors de ses précédentes expériences. Un éden estampillé folk mais pour le moins étrange et difficile à cerner pour lequel, le musicien est prêt à tout ralentir, sans concession, ni hésitation.

jims

Cet objet sonore est la croisée entre un Erik Satie devenu guitariste, un Sonny Sharrock sous anti-dépresseur, un Loren Connors se mettant au classique.

Cette soirée est la release party de l’album ‘SOLAH#2’ sorti en vinyle sur le label ini.itu. L’enregistrement de cet album a pris plus de 3 ans. Une longue traversée du désert qui aboutit à l’album le plus expérimental de Jesus is my son où se mélangent des pièces traditionnelles d’Amérique du Sud et des compositions personnelles aux accents contemporains. Le tout baigné dans un sentiment amoureux et langoureux. Ce concert sera l’occasion d’entendre une partie du nouvel album mais aussi d’autres pièces et bien évidemment de se procurer le précieux vinyle.

Entrée libre. l’artiste joue au chapeau.