Daniel Hélin et ses Binamés (c’est pas beau la vie?).

Au programme : des riffs, du rythme, des promenades noise-poétiques et un incendie anarchique qu’eux seuls peuvent atteindre et éteindre.
Lyrique + punk + Ornithorynque

(Merci au festival Francofaune pour la belle formule)