No border camp :
la zone de police de Bruxelles condamnée.
Conférence de presse
Vendredi 6 mars à 11H

La zone de police de Bruxelles est reconnue coupable pour les arrestations préventives effectuées lors de la manifestation syndicale du 29 septembre 2010 ainsi que pour les mauvais traitements/violences policières infligés lors de la détention. A l’approche de la Journée internationale contre les violences policières du 15 mars, une conférence de presse se tiendra le vendredi 6 mars 2015 à 11h à L’eau chaude.

banksy-friskBanksy

Entre le 26 septembre et le 1 octobre 2010, Bruxelles accueillait plusieurs manifestations ainsi qu’un camp No Border sur le thème de la liberté de circulation. Au cours de cette période près de 450 arrestations dites préventives ont été effectuées par les forces de l’ordre. Pour la seule journée du 29 septembre 2010 à l’occasion d’une manifestation syndicale européenne, environ 300 personnes furent arrêtées. Les cibles de la police étaient les personnes soupçonnées de participer au camp No Border.

Cinq personnes arrêtées ont cité à comparaître, au civil, la zone de police de la Ville de Bruxelles. L’audience a eu lieu le 22 octobre 2014. Le jugement condamne la zone de police pour les arrestation préventives du 29 septembre 2010 ainsi que pour les mauvais traitements/violences policières infligées lors de la détention.

Textes et témoignages sur https://www.obspol.be/

Conférence de presse en présence de :
–    Me Thomas Mitevoy et Me Olivier Stein
–    Des plaignants
–    La campagne stop-répression

Contact presse : Gene 0488/072.286

Fermer le menu