Daniel Hélin et ses Binamés en concert le 14 septembre à 20h30

Le jeudi 14 septembre, nous aurons l’immense plaisir d’accueillir une nouvelle formation (si si!).

Daniel Hélin et ses Binamés (c’est pas beau la vie?).

Au programme : des riffs, du rythme, des promenades noise-poétiques et un incendie anarchique qu’eux seuls peuvent atteindre et éteindre.
Lyrique + punk + Ornithorynque

(Merci au festival Francofaune pour la belle formule)

 

Degurutieni en concert ce vendredi 1er septembre à 20h

Alco Degurutieni est né et a grandi à Nishinari, un ghetto pauvre de la ville d’Osaka au Japon. Les dérives et histoires qui hantent le quartier déteignent sur lui, et il fera de celles-ci et du décor de ce Red Light District l’atmosphère de ses chansons.
A 13 ans, il reçoit son premier boom-box et fréquente assidûment la médiathèque du quartier. Il découvre ainsi des musiques très diversifiées qui l’inspireront plus tard. Ces influences vont des Beach Boys à Black Sabbath.
A 16 ans il compose ses premières chansons et crée l’orchestration à partir des seules choses auxquelles il peut alors avoir accès: des jouets d’enfants, une boite à rythme et un vieil enregistreur qui transforme sa voix. Il tente alors de créer de l’harmonie à partir du chaos qui l’environne et tente d’y trouver du sens à travers ses chansons.
A 19 ans, il commence à jouer de la guitare et ensuite va augmenter son répertoire avec des morceaux joués au piano et à l’accordéon. Il produira son premier album en 2000, « Black Berry Waltz » avec l’aide d’amis musiciens. Vient ensuite « Iguana Twiggy Pop » qu’il réalisera avec des musiciens d’Osaka. Depuis lors, Degurutieni évolu
e constamment en jouant pour chaque nouvel album avec des formations musicales différentes, d’Asie et d’Europe.

Il est de retour pour sa huitième tournée européenne et s’arrêtera à L’eau chaude le 1er septembre 2017 avec ses fidèles claviers, objets étranges et toys musicaux, son magnéto et sa voix envoûtante. Il sera également accompagné d’un sax ténor et d’un bassiste.

Plus d’infos, par ici Entrée libre, l’artiste joue au chapeau.

Les vacances sont finies…

Ce jeudi 10 août à 11h, on ouvre les vannes de L’eau chaude après une pause estivale bien méritée.

Venez découvrir les talents culinaires de Régis, notre nouveau cuisinier!

Attention, nouveaux horaires pour le mois d’août: nous fermons à 17h les jeudis et vendredis.

Au plaisir de vous retrouver nombreux-ses!

Les vendredis 16 et 30 juin et le 7 juillet à 20h30 : nouveau spectacle d’Edgar Szoc « Atomique troupier »

Les vendredis 16 et 30 juin et le 7 juillet à 20h30, nous accueillons le nouveau spectacle d’ Edgar Szoc, écrit avec la collaboration de Luc Barbé et Baptiste Erkes : Atomique troupier

Tous les trois, ils vous convient à une soirée diapo comme au bon vieux temps : le bon vieux temps de la flamboyance de l’industrie nucléaire belge. Les meilleurs souvenirs de vacances de l’atome noir-jaune-rouge seront projetés, décrits et commentés pour construire le récit de cette parenthèse enchantée.

Réservation indispensable en écrivant à info@hetwarmwater.be (et en précisant si vous mangerez ou pas).
Table d’hôtes (sans contamination) à partir de 19h (plat unique végétarien au prix de 10 Euros).

Vendredi 9 juin 2017 à 20h : Soirée poétique et de désordre

A l’occasion de la parution du numéro 7 de la revue

« On peut se permettre »

Avec :

Textes et voix : Maxime Hanchir – Félix Jousserand – Célestin de Meeûs – Tom Nisse
Improvisations musicales saxophone alto : Audrey Lauro

collage : Luc Fierens

« On peut se permettre » a pour but de réunir divers poétesses et poètes, illustrateurs et illustratrices de disciplines vastes et variées et se voulant une certaine manière de contrer sous toutes ses formes la bêtise.

Vendredi 19 mai à 20h : MAGUY en concert

MAGUY est un duo bruxellois composé d’Emmanuel Tête (guitare/chant) et de Guy Cardoso
(batterie). Ce tandem s’inscrit dans la grande tradition de la chanson française poétique et populaire de Michel Sardou à Michel Delpech en passant par Michel Ferré et Michel Brassens.
Table d’hôtes à partir de 19h.
Les artistes jouent au chapeau.

Vendredi 12 mai à 20h : Magali en concert (accordéon et voix)

« Magali cherche à tout prix à se départir des clichés que l’accordéon véhicule : Les images d’Épinal sur l’accordéon m’exaspèrent. On y associe une certaine gouaille et un côté titi parisien auxquels il est difficile d’échapper. Et parfois, ça me saoule!.  Elle aime en revanche la facilité avec laquelle il lui permet de composer. Son inspiration, elle la puise dans un vaste panorama musical qui inclut Tom Waits (époque Frank’s Wild Years, album sur lequel l’accordéon est très présent), PJ Harvey, qu’elle suit depuis ses débuts, ou encore Bashung et Moussu T. Un univers clairement plus rock que guinguette. »

Emma Zucchi

Le mercredi 5 avril à 18h30 – soirée d’écoute : parole sensible et paysage sonore

L’AHA (atelier d’hybridations anthropologiques) organise une nouvelle école de formation ce printemps 2017. Après une édition réalisée à l’automne 2015 autour de la vidéo et du dessin, cette année le travail portera sur les expériences et créations sonores et la manière dont elles peuvent renouveler le regard – ou plutôt l’oreille ? – sur la pratique socio-anthropologique.

Les enregistreurs sont particulièrement répandus dans la pratique ethnographique et ils font partie du trousseau de l’enquêteur. Très souvent utilisés comme outils de stricte captation du « réel», pour retranscrire les mots (authentiques !) des interlocuteurs ou pour conjurer la peur de perdre des informations, ils accompagnent le chercheur jusque dans l’intimité de la production de connaissance.

L’école de l’AHA propose cette année de tendre une oreille plus attentive qu’à l’accoutumée sur cette pratique du quotidien de la recherche et d’en élargir le spectre de réflexion. Deux spécialistes du son animeront trois jours de formation et d’expérimentation : Clara Alloing, réalisatrice de documentaires radiophoniques, et Antonin Simon, compositeur de musique électroacoustique.

Cet atelier intitulé « parole sensible et paysage sonore » aura lieu les 3-4 et 5 avril prochains sur le campus de l’ULB.

Au soir du troisième jour, le mercredi 5 avril de 18h30 à 20h30, L’eau chaude ouvrira exceptionnellement ses portes et accueillera une séance d’écoute de restitution publique des expérimentations de l’école.

Tout le monde est bienvenu !

Pour plus d’informations concernant la formation et les modalités d’inscriptions, vous pouvez écrire à l’adresse suivante : contact@aha-lamc.xyz ou via le blog: aha-hypotheses.org