Les vendredis 16 et 30 juin et le 7 juillet à 20h30 : nouveau spectacle d’Edgar Szoc « Atomique troupier »

Les vendredis 16 et 30 juin et le 7 juillet à 20h30, nous accueillons le nouveau spectacle d’ Edgar Szoc, écrit avec la collaboration de Luc Barbé et Baptiste Erkes : Atomique troupier

Tous les trois, ils vous convient à une soirée diapo comme au bon vieux temps : le bon vieux temps de la flamboyance de l’industrie nucléaire belge. Les meilleurs souvenirs de vacances de l’atome noir-jaune-rouge seront projetés, décrits et commentés pour construire le récit de cette parenthèse enchantée.

Réservation indispensable en écrivant à info@hetwarmwater.be (et en précisant si vous mangerez ou pas).
Table d’hôtes (sans contamination) à partir de 19h (plat unique végétarien au prix de 10 Euros).

Vendredi 9 juin 2017 à 20h : Soirée poétique et de désordre

A l’occasion de la parution du numéro 7 de la revue

« On peut se permettre »

Avec :

Textes et voix : Maxime Hanchir – Félix Jousserand – Célestin de Meeûs – Tom Nisse
Improvisations musicales saxophone alto : Audrey Lauro

collage : Luc Fierens

« On peut se permettre » a pour but de réunir divers poétesses et poètes, illustrateurs et illustratrices de disciplines vastes et variées et se voulant une certaine manière de contrer sous toutes ses formes la bêtise.

Vendredi 19 mai à 20h : MAGUY en concert

MAGUY est un duo bruxellois composé d’Emmanuel Tête (guitare/chant) et de Guy Cardoso
(batterie). Ce tandem s’inscrit dans la grande tradition de la chanson française poétique et populaire de Michel Sardou à Michel Delpech en passant par Michel Ferré et Michel Brassens.
Table d’hôtes à partir de 19h.
Les artistes jouent au chapeau.

Vendredi 12 mai à 20h : Magali en concert (accordéon et voix)

« Magali cherche à tout prix à se départir des clichés que l’accordéon véhicule : Les images d’Épinal sur l’accordéon m’exaspèrent. On y associe une certaine gouaille et un côté titi parisien auxquels il est difficile d’échapper. Et parfois, ça me saoule!.  Elle aime en revanche la facilité avec laquelle il lui permet de composer. Son inspiration, elle la puise dans un vaste panorama musical qui inclut Tom Waits (époque Frank’s Wild Years, album sur lequel l’accordéon est très présent), PJ Harvey, qu’elle suit depuis ses débuts, ou encore Bashung et Moussu T. Un univers clairement plus rock que guinguette. »

Emma Zucchi

Le mercredi 5 avril à 18h30 – soirée d’écoute : parole sensible et paysage sonore

L’AHA (atelier d’hybridations anthropologiques) organise une nouvelle école de formation ce printemps 2017. Après une édition réalisée à l’automne 2015 autour de la vidéo et du dessin, cette année le travail portera sur les expériences et créations sonores et la manière dont elles peuvent renouveler le regard – ou plutôt l’oreille ? – sur la pratique socio-anthropologique.

Les enregistreurs sont particulièrement répandus dans la pratique ethnographique et ils font partie du trousseau de l’enquêteur. Très souvent utilisés comme outils de stricte captation du « réel», pour retranscrire les mots (authentiques !) des interlocuteurs ou pour conjurer la peur de perdre des informations, ils accompagnent le chercheur jusque dans l’intimité de la production de connaissance.

L’école de l’AHA propose cette année de tendre une oreille plus attentive qu’à l’accoutumée sur cette pratique du quotidien de la recherche et d’en élargir le spectre de réflexion. Deux spécialistes du son animeront trois jours de formation et d’expérimentation : Clara Alloing, réalisatrice de documentaires radiophoniques, et Antonin Simon, compositeur de musique électroacoustique.

Cet atelier intitulé « parole sensible et paysage sonore » aura lieu les 3-4 et 5 avril prochains sur le campus de l’ULB.

Au soir du troisième jour, le mercredi 5 avril de 18h30 à 20h30, L’eau chaude ouvrira exceptionnellement ses portes et accueillera une séance d’écoute de restitution publique des expérimentations de l’école.

Tout le monde est bienvenu !

Pour plus d’informations concernant la formation et les modalités d’inscriptions, vous pouvez écrire à l’adresse suivante : contact@aha-lamc.xyz ou via le blog: aha-hypotheses.org

Le vendredi 24 mars à 20h30 Carlos Bustamante

Un récit parasismique

La posture de l’animateur dans le cadre d’atelier en autogestion.
ou
De la sclérose en plaques à l’outil pédagogique.

Animateur théâtre depuis plus de 20 ans, Carlos Bustamante vit un véritable tremblement de terre quand il est confronté à la maladie, la sclérose en plaques. Sa vie, ses projets mais aussi son rôle d’animateur sont complètement remis en question.

Avec un groupe de la maison des jeunes de Louvain-la-Neuve qui souhaite recevoir une formation théâtrale, il tente l’expérience de palier les manquements dus à la maladie par une autonomisation des participants, une formation en autogestion.

Ce récit parasismique relate cette aventure singulière, l’histoire d’un glissement de posture de l’animateur, les cheminements et réflexions que cela a occasionné au niveau personnel, groupal, institutionnel, les rapports de l’angoisse et de la liberté.

« On n’a pas tout réussi, on n’a pas tout foiré, on a tous grandi »

 

Peines perdues
Les vendredis 17 et 24 février à 21h

Edgar Szoc est de retour !  Puisant dans son enfance entre Bruxelles et nulle part, il se lance dans un monologue à plusieurs voix, celles de ses identités floues. Là où tout commence mal et finit bien… ou l’inverse. Imaginez que vous ne sachiez comment prononcer votre nom de famille ? Quelle gageure alors d’habiter son corps ! Mais il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse… et en rire.


Réservation vivement conseillée en écrivant à  : info@hetwarmwater.be (merci de préciser si vous souhaitez manger avant le spectacle, plat unique à 9€).

 Entrée libre. L’artiste joue au chapeau.

Duo B. Sauzereau & A. Roosens en concert
Vendredi 10 février à 20h30

Le duo cherche à découvrir et explorer ce qu’il est préférable de faire à deux plutôt qu’à trois. Uniquement de la musique originale, simple, trompeusement intimiste, écrite pour cette instrumentation et pour eux deux, des musiciens, à la recherche de l’erreur, du courant d’air et de la surprenante beauté de ce que l’on a peut être toujours vu mais jamais regardé.

LE DUO FERA EXCEPTIONNELLEMENT UN CONCERT DE MUSIQUE IMPROVISÉE

Benjamin Sauzereau, guitare & Ananta Roosens, violon

Le duo fait partie du label ~suite.

Entrée libre. Les artistes jouent au chapeau.