Vendredi 19 mai à 20h : MAGUY en concert

MAGUY est un duo bruxellois composé d’Emmanuel Tête (guitare/chant) et de Guy Cardoso
(batterie). Ce tandem s’inscrit dans la grande tradition de la chanson française poétique et populaire de Michel Sardou à Michel Delpech en passant par Michel Ferré et Michel Brassens.
Table d’hôtes à partir de 19h.
Les artistes jouent au chapeau.

Vendredi 12 mai à 20h : Magali en concert (accordéon et voix)

« Magali cherche à tout prix à se départir des clichés que l’accordéon véhicule : Les images d’Épinal sur l’accordéon m’exaspèrent. On y associe une certaine gouaille et un côté titi parisien auxquels il est difficile d’échapper. Et parfois, ça me saoule!.  Elle aime en revanche la facilité avec laquelle il lui permet de composer. Son inspiration, elle la puise dans un vaste panorama musical qui inclut Tom Waits (époque Frank’s Wild Years, album sur lequel l’accordéon est très présent), PJ Harvey, qu’elle suit depuis ses débuts, ou encore Bashung et Moussu T. Un univers clairement plus rock que guinguette. »

Emma Zucchi

Le mercredi 5 avril à 18h30 – soirée d’écoute : parole sensible et paysage sonore

L’AHA (atelier d’hybridations anthropologiques) organise une nouvelle école de formation ce printemps 2017. Après une édition réalisée à l’automne 2015 autour de la vidéo et du dessin, cette année le travail portera sur les expériences et créations sonores et la manière dont elles peuvent renouveler le regard – ou plutôt l’oreille ? – sur la pratique socio-anthropologique.

Les enregistreurs sont particulièrement répandus dans la pratique ethnographique et ils font partie du trousseau de l’enquêteur. Très souvent utilisés comme outils de stricte captation du « réel», pour retranscrire les mots (authentiques !) des interlocuteurs ou pour conjurer la peur de perdre des informations, ils accompagnent le chercheur jusque dans l’intimité de la production de connaissance.

L’école de l’AHA propose cette année de tendre une oreille plus attentive qu’à l’accoutumée sur cette pratique du quotidien de la recherche et d’en élargir le spectre de réflexion. Deux spécialistes du son animeront trois jours de formation et d’expérimentation : Clara Alloing, réalisatrice de documentaires radiophoniques, et Antonin Simon, compositeur de musique électroacoustique.

Cet atelier intitulé « parole sensible et paysage sonore » aura lieu les 3-4 et 5 avril prochains sur le campus de l’ULB.

Au soir du troisième jour, le mercredi 5 avril de 18h30 à 20h30, L’eau chaude ouvrira exceptionnellement ses portes et accueillera une séance d’écoute de restitution publique des expérimentations de l’école.

Tout le monde est bienvenu !

Pour plus d’informations concernant la formation et les modalités d’inscriptions, vous pouvez écrire à l’adresse suivante : contact@aha-lamc.xyz ou via le blog: aha-hypotheses.org

Le vendredi 24 mars à 20h30 Carlos Bustamante

Un récit parasismique

La posture de l’animateur dans le cadre d’atelier en autogestion.
ou
De la sclérose en plaques à l’outil pédagogique.

Animateur théâtre depuis plus de 20 ans, Carlos Bustamante vit un véritable tremblement de terre quand il est confronté à la maladie, la sclérose en plaques. Sa vie, ses projets mais aussi son rôle d’animateur sont complètement remis en question.

Avec un groupe de la maison des jeunes de Louvain-la-Neuve qui souhaite recevoir une formation théâtrale, il tente l’expérience de palier les manquements dus à la maladie par une autonomisation des participants, une formation en autogestion.

Ce récit parasismique relate cette aventure singulière, l’histoire d’un glissement de posture de l’animateur, les cheminements et réflexions que cela a occasionné au niveau personnel, groupal, institutionnel, les rapports de l’angoisse et de la liberté.

« On n’a pas tout réussi, on n’a pas tout foiré, on a tous grandi »

 

Peines perdues
Les vendredis 17 et 24 février à 21h

Edgar Szoc est de retour !  Puisant dans son enfance entre Bruxelles et nulle part, il se lance dans un monologue à plusieurs voix, celles de ses identités floues. Là où tout commence mal et finit bien… ou l’inverse. Imaginez que vous ne sachiez comment prononcer votre nom de famille ? Quelle gageure alors d’habiter son corps ! Mais il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse… et en rire.


Réservation vivement conseillée en écrivant à  : info@hetwarmwater.be (merci de préciser si vous souhaitez manger avant le spectacle, plat unique à 9€).

 Entrée libre. L’artiste joue au chapeau.

Duo B. Sauzereau & A. Roosens en concert
Vendredi 10 février à 20h30

Le duo cherche à découvrir et explorer ce qu’il est préférable de faire à deux plutôt qu’à trois. Uniquement de la musique originale, simple, trompeusement intimiste, écrite pour cette instrumentation et pour eux deux, des musiciens, à la recherche de l’erreur, du courant d’air et de la surprenante beauté de ce que l’on a peut être toujours vu mais jamais regardé.

LE DUO FERA EXCEPTIONNELLEMENT UN CONCERT DE MUSIQUE IMPROVISÉE

Benjamin Sauzereau, guitare & Ananta Roosens, violon

Le duo fait partie du label ~suite.

Entrée libre. Les artistes jouent au chapeau.

Cineke s’invite à L’eau chaude!

Cineke propose 8 séances d’ateliers cinéma pour tous à partir de 18 ans, initiés ou novices.

Les ateliers sont encadrés par des professionnels et se déclinent selon différents modules (techniques image et son, documentaire, fiction, scénario, montage…).

L’atelier  » HISTOIRE DU CINEMA » se déroulera au 1er étage de L’eau chaude à partir du 12 janvier 2017, avec comme thématique « L’innovation technologique au service du 7éme art ».

Descriptif:
De ses origines aux dernières heures de l’ère moderne, le cinéma a toujours dialogué avec les innovations technologiques de son époque afin de s’affranchir de ses contraintes et repousser les limites de son champ d’expression. Ce dialogue perpétuel entre art et technique n’aura eu de cesse de faire évoluer le langage cinématographique et accroître la liberté d’expression de ses auteurs.Entre contrainte et liberté, de l’âge d’or du cinéma muet aux dernières expérimentations du cinéma numérique, de Méliès à Avatar, nous recollerons les morceaux d’un siècle de cinéma, où l’art finit toujours par dompter la technologie.

# Intervenant: Manuel Haas
# Début des cours le jeudi 12 janvier 2017 de 18h à 20h
# 8 sessions de 2h : 12/19 et 26 janvier, 2/9/16 et 23 février & le 9 mars (de 18 à 20h).

Plusieurs formules possibles :

  • Cours complet : 80€*
  • Cours à la carte : 10€.
  • Pour vous inscrire, envoyez un mail à : info@cineke.be* Les places étant limitées, en cas de désistement d’un participant au plus tard 7 jours avant le début de l’atelier, il sera retenu un forfait de 50€ pour frais administratifs. En cas de désistement pendant l’atelier, il n’y aura pas de remboursement. Merci d’avance pour votre compréhension.

Trêve hivernale

L’eau chaude ferme ses vannes du 24 décembre au 6 janvier inclus.

Reprise le samedi 7 janvier à 11h.

Bonnes fêtes à touTEs!

Écoute-rencontre radiophonique #25
Jeudi 15 décembre à 19h

Jusqu’à ce qu’il fasse jour

Haïti, décembre 2014.

Poètes et penseurs s’apprêtent à investir les ruines de Port-au-Prince pour présenter au public leurs prochaines créations théâtrales.

De quoi rêve-t-on quand on a 30 ans à Port-au-Prince ? Pour soi-même, pour l’autre pour le pays ? Quelle place occupe l’artiste dans un pays où tout pousserait vers d’autres priorités, plus criantes, plus nécessaires ? Avec quoi s’avance-t-on dans l’âge adulte dans un pays où l’on dit que l’on survit plutôt que l’on vit ?

jusqua_ce_qui_fasse_jour-588x332

A l’aube du Festival de théâtre Quatre Chemins – et de la commémoration du séisme qui dévasta le pays cinq ans plus tôt – Caroline Berliner a suivi leur déambulation sur le territoire de la capitale et a cherché les coïncidences entre fiction et réalité, parcours intime et histoire collective, nécessité artistique et engagement citoyen.

  • Avec : Billy Elucien, Johny Zéphyrin et Kermonde Lovely Fifi
  • Textes : Jean-Samuel André, Johny Zéphyrin, Kermonde Lovely Fifi, Syto Cavé
  • Prise de son : Félix Blume
  • Montage : Sabrina Calmels
  • Mise en ondes et mixage : Jeanne Debarsy
  • Graphisme: Martial Prévert
  • Réalisation : Caroline Berliner

Production : Une production Le Bruit et la fureur asbl, avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de l’Acsr, de Wallonie-Bruxelles International et de la FOKAL.

Entrée libre. Table d’hôtes à partir de 18h.